Litige Télécoms

Litige résolu : contrat d’assurance lié à un portable

Mme H.A s’aperçoit lors du décès de son père que le compte bancaire de celui-ci était débité à 6 reprises par la société SFAM et cela depuis 2015. Après vérifications elle constate que son père avait fait l’acquisition le 12 août 2015 d’un SAMSUNG XCOVER 3 auprès d’Orange  et avait souscrit  également deux contrats d’assurance et de prestation de services :

  • le contrat formule « Infinity » couvrant son téléphone portable contre les aléas de la vie courante.
  • et le contrat formule « Infinity Famille » couvrant tous les produits multimédias du foyer.

Mme H.A est très étonnée que son père ait voulu souscrire à ces 2 contrats d’assurances et  s’aperçoit aussi qu’il y avait 6 prélèvements par mois, une mensualité pour le contrat initial avec les 2 options, le tout en double  pour une somme globale mensuelle de 129,96€, somme prélevée depuis 2015. Elle demande la résiliation desdits contrats d’assurance ainsi que la restitution des sommes indûment perçues. La résiliation s’effectue sans problème et s’accompagne d’un chèque de 555,80€, mais le compte n’y est pas.

Insatisfaite, Mme H.A demande alors conseil à l’association UFC Que Choisir de Toulouse. Le juriste de Toulouse relance le professionnel et rappelle à la SFAM l’article 1302 du code civil  qui stipule que « tout paiement suppose une dette » et que « ce qui a était reçu sans être dû est sujet à restitution ».

Le 19 avril 2019, la SFAM a validé le remboursement et a indemnisé notre adhérente de la somme supplémentaire de 1363.28€.

Service juridique de l’UFC Que Choisir de TOULOUSE

 

 

Articles relatifs

Appareil ménager réparé

Factures téléphoniques explosives

L’assurance et le refus de prise en charge

UFC Que Choisir Occitanie

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +