Thématiques Transports

Pannes de voiture à répetitions

Mme P achète une Fiat Panda d’occasion le 26 août 2015 chez le garagiste SODIVI à Carcassonne pour un montant de 5 822 €. Or depuis cet achat, elle ne cesse de rencontrer des problèmes avec son véhicule. D’abord le capteur est tombé en panne, puis le démarreur et ensuite c’est l’arbre de direction qui a présenté un défaut, pannes prises en charge aux frais du vendeur.

Cette situation ne pouvait pas perdurer et Mme P a fait appel à l’association locale UFC Que Choisir de TOULOUSE. Nous avons rappelé dans notre courrier :

  • la garantie légale de conformité à laquelle le garagiste est soumis (les défauts de conformité qui apparaissent dans un délai de six mois à partir de la délivrance du véhicule sont présumés exister au moment de la vente
  • et l’arrêt du 1er avril 2007 de la chambre commerciale de la Cour de cassation où il est expressément énoncé que  » le vendeur professionnel qui accepte de changer à ses frais les pièces défectueuses reconnait implicitement l’existence d’un vice caché » .

L’UFC Que Choisir de Toulouse a demandé au garagiste de procéder au remplacement du véhicule ou d’annuler la vente. Le 5 janvier 2016 la SODIVI a confirmé l’annulation de la vente.

 

 

 

Articles relatifs

Pompes à chaleur : l’entretien devient obligatoire !

CORONAVIRUS : les bons réflexes

UFC Que Choisir Occitanie

PIECES DETACHEES

UFC Que Choisir Occitanie