Santé Thématiques

Le risque de thrombose sur les personnes paralysées

Le saviez-vous ?
Lors d’un long voyage en avion ou d’une immobilisation temporaire notre risque de faire une thrombose augmente. C’est la raison pour laquelle un traitement associant médicaments anticoagulants (comme l’héparine) et/ ou des bas anti-embolie sont souvent prescrits.

C’est quoi une thrombose ?
C’est la formation d’un caillot dans un vaisseau sanguin ou dans le cœur.

Mais pourquoi ce risque n’augmente pas lorsqu’on souffre de paralysie ?
Ce sont des recherches effectuées sur l’ours brun qui nous ont donné un début de réponse car on s’est aperçu que lorsque l’ours est en hibernation de longs mois, le risque de caillot sanguin n’augmentait pas et l’interaction entre les plaquettes et les cellules du système immunitaire était ralentie ce qui expliquait l’absence de thrombose veineuse.

Des chercheurs ont poursuivi la recherche en étudiant la composition sanguine de 13 ours en hibernation en Suède et comparé leurs caractéristiques hématologiques avec celles du sang de ces mêmes ours au printemps lorsqu’ils étaient en période d’activité. Les ours bruns ont été équipés d’émetteurs GPS permettant de les localiser, mis sous sédatifs pour des prélèvements sanguins, puis immédiatement relâchés dans la nature.

La clé a été donnée par la protéine HSP47 produite 55 fois moins pendant l’hibernation. Cette protéine régule l’inflammation et l’activation des plaquettes. Lorsque son activité est réduite, la formation de caillots sanguins est presque inhibée.

La même observation est faite chez des individus en bonne santé, soumis à une immobilisation longue de 27 jours pour une simulation de vol spatial . Ainsi, pour une immobilisation dépassant une certaine durée, le mécanisme se met en place et tant chez l’ours en hibernation que chez les personnes immobilisées plus de 27 jours ou paralysées des membres inférieurs, la protéine HSP47 se révèle moins active et fait diminuer les risques de thrombose.

Conclusion
On s’est donc rendu compte que notre organisme procède à une adaptation à sa nouvelle situation et diminue la concentration sanguine au fur et à mesure que l’immobilité se prolonge.

Que Choisir du mois de juin 2023, n°183 page 3

 

Articles relatifs

ConsoliDONS : Les actions au service des consommateurs

Attention au moustique tigre

UFC Que Choisir Occitanie

Permis de conduire et l’attestation ASSR 2

UFC Que Choisir Occitanie