Infos pratiques Publications Santé Thématiques

Hommage aux femmes politiques pour leur gestion du Covid-19 !

Etat des lieux en décembre 2019 :

  • 90 % des chefs d’Etat et membres de gouvernement sont des hommes;
    tout comme 76 % des membres des Parlements sont des hommes.
  • Sur 200 pays du monde, seulement 21 femmes sont présidentes ou chefs de gouvernement avec des fonctions de dirigeante,
  • 11 sont à la tête de pays européens : Allemagne, Belgique, Danemark, Islande, Slovaquie, Norvège, Finlande, Estonie, Grèce, Croatie, Serbie,
  • 4 sont à la tête de pays asiatiques,
  • 6 sont réparties : deux en Afrique, deux dans les Caraïbes et deux en Océanie.

Regardons comment les 8 pays suivants, gouvernés par des femmes, ont-ils géré le Coronavirus et quels sont les résultats :

L’ Allemagne :
Mme Merkel a bien gagné le titre de scientifique en chef dixit la revue « The Atlantic » car elle dirige le pays moins comme “un commandant en chef” que comme une “scientifique en chef”, et a montré “l’humble crédibilité d’un scientifique au travail”. Quand elle s’est rendue compte de la gravité de la crise, elle s’est adressée à la nation allemande avec un discours mémorable où elle leur a dit que c’était la plus grave menace depuis la deuxième guerre mondiale, que 70 % de la population allemande pouvait se contaminer, que c’était quelque chose de sérieux et qu’il fallait donc le prendre au sérieux. Elle a eu le soutien de son peuple. Elle n’est pas passée par les phases de stupéfaction, colère, omission de la réalité comme presque tous les autres dirigeants des autres pays, elle est passée directement à l’action. Elle a formé un gouvernement parallèle avec les présidents des « landers » avec qui elle a établi un dialogue permanent. Tous les moyens sanitaires du pays ont été mobilisés ainsi que toutes les entreprises bio-technologiques et toutes les facultés de médecine de toutes les universités allemandes.
Résultats : 5500 morts dans un pays de 83 millions d’habitants ce qui représente un pourcentage de  6,62% pour 100.000 habitants.

Nouvelle Zélande :
La 1ère ministre, Jacinda Ardern,  alors qu’il n’y avait que 6 personnes contaminées et aucun décès, a appelé sa population à se confiner sur la base du volontariat et a procédé à des mesures sévères de restriction d’entrée sur le territoire dès le 14 mars .Par solidarité avec la population, la première ministre et tous les membres du gouvernement ont accepté de baisser de 20 % leur rémunération pendant six mois.
– Résultats :17 morts sur un total de 5 millions d’habitants, ce qui représente un pourcentage de 0,34 % pour 100.000 habitants.

Taïwan :
Lorsque son gouvernement a vu ce qui se passait en Chine, 124 mesures ont été prises en janvier pour bloquer le virus. Sa présidente, Tsai Ing-wen, a pris très au sérieux l’épidémie dès les premiers signaux, en décrétant la restriction des entrées sur le territoire, le traçage des personnes contaminées et enfin le rationnement des masques.Taïwan a mis en place des mesures extrêmement tôt et a décidé d’ignorer les préconisations de l’OMS qui disait au départ que cela ne servait à rien de fermer les frontières.
Résultats : 6 morts pour une population de 24 millions d’habitants, ce qui représente un pourcentage de 0,025%  pour 100.000 habitants.

Singapour :
Lié à la Chine par sa proximité culturelle et ses échanges économiques, Singapour a été l’un des premiers pays à voir arriver sur son sol des voyageurs porteurs du Covid-19. Halimah Yacob est Présidente de la République depuis 2017. L’exécutif a aussitôt décidé de fermer ses frontières aux personnes en provenance de la ville chinoise de Wuhan et de sa province. La lutte contre le Covid-19 n’est pas passée pas par le confinement général mais par la traçabilité des personnes contaminées puis de leur isolement grâce à un recours massif aux tests. Le pays est régulièrement cité comme un modèle dans sa maîtrise de la propagation de l’épidémie de coronavirus d’une part par la qualité de son système de santé qui en a même fait une destination du tourisme médical et d’autre part par son efficacité. Il faut citer le rôle essentiel joué par la médecine de ville au départ de l’épidémie. Ceux sont les médecins généralistes qui ont été placés en première ligne et l’hôpital en fin de circuit pour éviter que les urgences soient surchargées.
Résultats : 7 morts sur une population de 5,4 millions d’habitants , soit un taux de mortalité de 0,13% pour 100.000 habitants.

Islande :
La décision prise prématurément par la Première ministre islandaise, Katrín Jakobsdóttir, de procéder au dépistage massif de la population dès le 31 janvier 2020, associée au traçage du virus et à la recherche des personnes avec qui les patients infectés étaient entrés en contact, sur une base volontaire, ont été la clé du succès pour endiguer la propagation du virus. Le partenariat entre le secteur privé et le secteur public a été important dans cette campagne de tests, qui a ciblé à la fois les personnes avec symptômes et celles asymptomatiques. Le confinement choisit a été un confinement sélectif, obligatoire pour les personnes à risques et volontaire pour les autres, avec paiement du salaire complet pour les personnes qui acceptaient de se confiner volontairement même s’ils perdaient leur boulot . L’Islande se distingue également par sa décision d’avoir maintenu les crèches et les écoles primaires ouvertes.
– Résultats : 10 morts sur une population totale de 360 000 habitants, ce qui représente un pourcentage de 2,7% pour 100.000 habitants.

Finlande :
En Finlande, la Première ministre Sanna Marin s’est appuyée sur les « influenceurs », c’est à dire sur les réseaux sociaux pour relayer des informations sur le coronavirus, pour sensibiliser sa population, pour informer en continu sa population. La fermeture des écoles, à l’exclusion de l’éducation pré-scolaire et de la plupart des installations publiques gérées par le gouvernement, la limitation des rassemblements publics et la fermeture des frontières du pays ont été les mesures mises en place jusqu’au 13 avril. Pour contenir l’épidémie, elle n’a pas hésité à confiner la capitale du 27 mars au 19 avril, ce qui représentait le tiers de la population finlandaise.
– Résultats : 172 de morts pour 6 millions d’habitants, ce qui représente un pourcentage de 2,8% pour 100.000 habitants.
En comparaison la communauté de Madrid compte 6 millions d’habitants et elle comptabilisait 8.000 morts mi-avril.

Norvège :
Confinement  et isolement des personnes contaminées très tôt. La première ministre, Erna Solberg, a donné une conférence de presse télévisée avec une séance de questions-réponses exclusivement réservée aux enfants. Une démarche attendue et saluée dans les pays scandinaves réputés pour leur engagement dans les droits de l’enfance. Les enfants pouvaient lui poser toutes les questions et elle ne leur a rien occulté. Au contraire elle leur a tout expliqué clairement  et leur a dit que c’était normal qu’ils aient peur d’être contaminés et qu’ils devaient respecter les consignes gouvernementales. Les enfants l’ont cru et sont même devenus les principaux alliés du gouvernement. Le pays a choisi de mettre en place un régime de semi-confinement dès le 12 mars. Les événements sportifs et culturels ont été interdits, certains lieux ont été fermés comme les bars, les salles de gym et les salons de coiffure, mais les promenades en plein air et joggings sont restés autorisé ainsi que la plupart des boutiques et commerces sont toujours restés ouverts.
– Résultats : 190 morts pour 5,4 millions d’habitants, soit un pourcentage de 3,51% pour 100.000 habitants

Danemark :
Réaction rapide, tests massifs, suivi des contaminés, confinement sélectif  et 70% des salaires garantis si les personnes se confinaient volontairement, même au prix de la perte leur emploi. Le pays a fermé ses frontières dès le 13 mars, soit trois jours avant la plupart de ses voisins européens limitant ainsi les dégâts. Les danois ont adopté très vite des comportements de distanciation sociale, sans avoir été contraints de le faire par une quelconque autorité. Ils ont commencé à s’auto-confiner, en gardant les enfants à la maison et en optant pour le télétravail, trois jours avant l’entrée en vigueur de leur confinement officiel, le 13 mars. Les autorités ont fait confiance et ça a marché : les commerces ne sont pas engorgés et la distance sociale de deux mètres est toujours respectée y compris dans les parcs.
– Résultats : 280 morts pour 5,8 millions d’habitants, soit un pourcentage de 4,8 % pour 100.000 habitants.

Quels sont les points communs de ces pays  :

  • les mesures se veulent claires, transparentes et strictes.
  • grande réactivité et exécution immédiate
  • grande solidarité vis a vis du gouvernement et acceptation par toute la société
  • des femmes à la tête de ces pays
  • communication beaucoup plus directe, emphatique et grande créativité dans les solutions proposées

Les chiffres avancés sont ceux du 12 avril 2020.

Les chiffres actualisés au 28 avril 2020 confirment ces bons résultats, à savoir :

  • Allemagne                    6161  morts, soit   7,4%   pour  100.000 habitants
  • Nouvelle Zélande             19  morts, soit   0,4%   pour  100.000 habitants
  • Taïwan                                 6  morts, soit   0,03%  pour  100.000 habitants
  • Singapour                          14 morts,  soit  0,26%  pour   100.000 habitants
  • Islande                               10  morts, soit   2,8%   pour  100.000 habitants
  • Finlande                           199  morts, soit   3,3%   pour  100.000 habitants
  • Norvège                           206  morts, soit   3,8%   pour  100.000 habitants
  • Danemark                       434   morts, soit  7,5%    pour   100.000 habitants

A titre de comparaison :

  • Italie                          27.359  morts, soit  45,3%  pour  100.000 habitants
  • France                      23.293  morts, soit  35,7% pour  100.000 habitants 
  • Espagne                    23.822  morts, soit  51,0% pour 100.000 habitants
  • Belgique                      7.331  morts, soit  63,3% pour  100.000 habitants
  • UK                              21.092  morts, soit   31,1% pour 100.000 habitants
  • Portugal                         948  morts, soit     9,3% pour 100.000 habitants
  • Suède                          2.355  morts, soit   23,3% pour 100.000 habitants

A méditer ……
Le correspondant de l’UFC QUE Choisir de Toulouse

 

 

Articles relatifs

Médicaments

UFC Que Choisir Occitanie

Disparition de Mme Nathalie Debar

UFC Que Choisir Occitanie

Forfaits SFR : la location de box

UFC Que Choisir Occitanie

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +