Santé Thématiques

Coronavirus : pas d’anti-inflammatoires en cas d’infection

Les anti-inflammatoires tels que l’ibuprofène et autres médicaments de cette famille « pourrait être un facteur d’aggravation », a averti le ministre de la Santé Olivier Véran sur son compte Twitter. La Direction générale de la santé signale également des « événements indésirables graves liés à l’utilisation des AINS » chez des patients ne présentant pas de facteur de risque particulier.

En cas de symptômes, le traitement de choix reste le paracétamol (nom de marque : Doliprane, Efferalgan, Dafalgan, etc.). Dans ce cas, la dose à ne pas dépasser est de 60 mg par kilo par jour ou 3 grammes par jour.

Mais les personnes suivant déjà un traitement anti-inflammatoire, corticoïde par exemple, ne doivent pas l’interrompre sans avis de leur médecin.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens à éviter en cas d’infection (virale ou bactérienne)*
Dénomination commune internationale (DCI :

  • Acide tiaprofénique (  nom de marque : Surgam, Flanid )
  • Acide méfénamique ( nom de marque : Ponstyl )
  • Acide niflumique ( nom de marque : Nifluril )
  • Alminoprofène ( nom de marque : Minalfène)
  • Diclofénac ( nom de marque : Flector, Voltarène )
  • Fénoprofène ( nom de marque : Nalgesic )
  • Flurbiprofène (nom de marque : Antadys, Cebutid, Strefen )
  • Ibuprofène ( nom de marque : Advil, Antarène, Nurofen, Spedifen, Upfen )
  • Kétoprofène ( nom de marque : Bi-Profenid, Profenid, Ketum, Toprec )
  • Naproxène ( nom de marque : Apranax, Naprosyne )

* D’autres formes non listées ici existent (suppositoire, collyre, gel, etc.). Elles ne sont pas concernées par cette alerte de l’ANSM.

UFC QUE Choisir National

 

Articles relatifs

Impôt sur le revenu : les frais professionnels

UFC Que Choisir Occitanie

CHOISIR SON FIOUL : ensemble, obtenons le prix du fioul le moins cher

UFC Que Choisir Occitanie

L’accès aux soins dans la Haute Garonne

UFC Que Choisir Occitanie