Infos pratiques Thématiques

Aider un salarié ayant un proche malade ou « Congés proche aidant »

Petit rappel : Christophe Germain était un salarié de l’entreprise Badoit qui avait bénéficié de 170 jours de RTT donnés par ses collègues pour rester au chevet de son fils, Mathys, atteint d’un cancer. Cela a été possible car l’entreprise avait accepté l’accord des salariés. La loi Mathys du 9 mai 2014 porte le nom de son fils et donne un cadre légal à cette possibilité.

A compter du 1er janvier 2017,  les salariés aidant un proche malade, âgé ou handicapé peuvent bénéficier du « congé proche aidant « .

Cela consiste en quoi ?

  • c’est un congé sans solde de trois mois,
  • renouvelable une fois,
  • qui peut aussi concerner les aidants sans lien de parenté,
  • et peut être transformé en période d’activité à temps partiel.
  • Si le congé est fractionné, la durée minimale est d’une journée avec l’obligation d’avertir son employeur 48h à l’avance.

QUE-Choisir n°554 du mois de janvier 2017, page 7

Articles relatifs

Bilan de l’UFC-Que choisir pour 2016

UFC Que Choisir Occitanie

IMPOTS, la Poste peut vous aider

UFC Que Choisir Occitanie

NUMERICABLE et la notion d’illimitée

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +