Thématiques

Aérien : indemnisation et correspondance ratée

La Cour de Cassation l’a confirmée le 2/04/2014, la protection des voyageurs prévue par la Convention de Montréal s’applique dorénavant aux vols intérieurs et aux vols internationaux.
Ainsi, lorsqu’un passager rate sa correspondance car son vol a eu du retard, il est en droit de demander le remboursement intégral du prix des nouveaux billets qu’il a été obligé de racheter, au transporteur qui est en cause.

Que Choisir de juillet/août 2014 n° 527, page 10

Articles relatifs

BONNE ANNEE 2020

GDF SUEZ et le tarif réglementé du GAZ

Invitation à LASTOURS le 30 septembre

UFC Que Choisir Occitanie