Thématiques

Pétition Accès aux soins : j’accuse l’État !

83 % des Français résident dans un désert médical pour au moins une profession parmi les généralistes, pédiatres, gynécologues et ophtalmologues ne pratiquant pas de dépassements d’honoraires. Ce chiffre alarmant souligne l’état d’accès aux soins en France…

C’est pourquoi cette année l’association a décidé d’enclencher la vitesse supérieure en attaquant le gouvernement pour inaction devant le Conseil d’État.

Texte de la pétition
“Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits” d’après l’article 1 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

Mais qu’en est-il s’ils sont malades ?

Le préambule de la Constitution de 1946 prévoit que La Nation garantit à tous “la protection de la santé”.

Mais qu’en est-il s’ils habitent dans une zone insuffisamment dotée en médecins ou qu’ils n’ont pas les moyens de payer des dépassements d’honoraires ?

J’entends, ainsi, celles et ceux qui vivent dans un désert médical et pour qui consulter un généraliste relève du mirage.

J’entends celles et ceux qui doivent prendre le train pour retourner voir leur médecin traitant.

J’entends l’inquiétude, voire l’angoisse, des patients dans l’impossibilité de trouver un médecin traitant.

J’entends celles et ceux qui doivent prendre leur voiture et faire 3 heures de route pour que leur enfant consulte un pneumologue.

J’entends celles et ceux contraints de patienter pendant des semaines, voire des mois pour obtenir une consultation chez un spécialiste.

J’entends celles et ceux qui ne peuvent pas payer de dépassements d’honoraires, et ceux confrontés aux baisses de prise en charge.

J’entends celles et ceux qui, faute de moyens, renoncent à se faire soigner.

J’entends aussi les maires de ces communes, rurales ou non, qui s’alarment du manque d’offre de soins dans leur ville, et s’indignent de l’absence de nouveaux médecins généralistes, face aux départs en retraite massifs.

En revanche,

Je n’entends pas de réaction de l’État, à ce droit d’accès de tous aux soins, largement bafoué.

Je n’entends pas l’État répondre aux parents inquiets, aux personnes vulnérables, et aux malades mis à distance de l’accès aux soins qui leur est dû… ni agir pour que tout le monde, sans condition de ressources et en tous lieux, puisse consulter un médecin généraliste, un spécialiste.

C’est pourquoi, j’accuse l’État.

Depuis plus de 10 ans, l’UFC-Que Choisir se mobilise pour dénoncer l’inégalité d’accès aux soins dont souffre cruellement notre société.

J’accuse l’État d’être resté sourd à nos revendications et d’avoir, par son inaction coupable, enterré le droit à la protection de la santé.

Aujourd’hui, dénoncer et alerter ne suffisent plus. L’heure est à l’action !

Notre santé n’attend plus.

Pour soutenir l’action de l’UFC-Que Choisir et exiger une amélioration de l’accès aux soins, nous avons besoin de vous ! Signez notre pétition, et partagez-la massivement :

https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-petition-acces-aux-soins-j-accuse-l-etat-n113334/#top

ACTION UFC-QUE CHOISIR,
et http://quechoisir.org pour plus de renseignements .

 

 

Articles relatifs

COVID 19 : Fermeture de l’AL de SETE et bassin de THAU

UFC Que Choisir Occitanie

NOUVELLE RUBRIQUE SANTE

UFC Que Choisir Occitanie

ConsoliDONS : Les actions au service des consommateurs